Back to top

Get Inspired | with Georges Lambert

Daniel James Yeomans / Creative people  / Get Inspired | with Georges Lambert
Georges LAMBERT - Geneva

Get Inspired | with Georges Lambert

Meet Georges Lambert

 

Georges Lambert is a talented jeweller, living and working in the Center of Geneva, a city more known for the number of Swiss banks, Lake Léman and high street shopping.  Georges offers a welcome contrast to this, making handmade  jewellery in his small atelier at the heart of the old town.   I sat down and had a chat with Georges to find out how this all came about, what inspires him and what sets his works apart from the rest.

– Q&A in English & French!

 

– It is evident in the work you do that you very passionate about the jewellery you make.  I would like to know How did this develop?was it always the plan?  Can you tell us from the beginning. School , studying , etc etc? 

 

Depuis tout petit, j’ai toujours été attiré par le dessin et les constructions. A l’école secondaire, j’ai suivi deux années la section artistique, j’étais passionné par la peinture. Je dressais souvent le portrait de mes amis,  de ma famille: des peintures pleines de couleurs et peu réalistes, j’aimais pouvoir m’exprimer avec la sensation du pinceau ou des craies. Durant ces années j’ai aussi découvert le travail sur bois et métal. Je me suis mis à sculpter de petits pendentifs en bois, souvent pour offrir aux amis. J’avais un atelier sommaire dans ma chambre. Je me souviens des matins où je travaillais un maximum sur mes bijoux en bois avant de partir à l’école. Mes parents avaient été patients jusqu’au jour où ils ont décidé que ma chambre n’était pas un atelier de menuiserie,  avec toute sa poussière et sa suie…

LA bijouterie s’est inscrite naturellement dans la suite logique de cette passion que j’étais en train de développer. J’ai réalisé que créer et réaliser des bijoux pouvait devenir mon métier. J’ai alors cherché un apprentissage.

Durant mes études de bijoutier joaillier, j’ai toujours eu accès à un atelier de peinture où je pouvais m’exprimer, j’aimais les grands formats avec les grands pinceaux. Cependant, à l’école, les cours de peinture du bijoux ont commencé à modifier ma pratique: les formats étaient très petits, le travail très minutieux et le plus réaliste possible. Pour la fabrication des bijoux, c’était pareil, nous apprenions à être le plus précis possible et à faire exactement ce qui était demandé. Peu à peu la peinture a cédé la place à la joaillerie dans ma pratique artistique.

Après quatre ans d’apprentissage, j’ai été employé trois ans dans un atelier de haute joaillerie, puis ai exercé durant un an dans un atelier à Londres. De retour à Genève, j’ai travaillé à nouveau quelques mois pour un bijoutier de la place avant de m’installer comme bijoutier indépendant.

L’atelier magasin est venu à moi, quelques années plus tard…

 ” Il y a ce bijoutier qui remet son atelier en Vieille Ville de Genève,tu devrais aller voir” , m’a dit une amie. Le contact avec le bijoutier en question s’est bien passé: nous, Marta Sanchez une collègue et moi, avons décidé de reprendre l’arcade, et de nous embarquer pour une nouvelle aventure. 

Je me considère très chanceux d’avoir su si jeune ce que je voulais faire comme métier, et d’avoir pu me lancer comme indépendant à 28 ans déjà. 

Aujourd’hui après 14 ans d’indépendance, je peux vivre de mon métier, en ayant la satisfaction de vendre mes propres créations et de réaliser celles de mes clients.

 

 

 Who are you most inspired by? 

Je suis très admiratif de la joaillerie moderne, elle à été fortement influencée par le joailler J.A.R., dont les pièces sont de véritables oeuvres d’art, Ce sont des pièces de haute joaillerie fascinantes, telles que des boucles d’oreilles fleurs en titane, très légères, serties finement de pierres de couleurs, rehaussées de céramique phosphorescente. De même, le travail de l’aluminium permet, outre la légèreté, des oxydations de couleurs fantastiques. Ces créations haut de gamme m’influencent  et je cherche dans mes réalisations à garder un caractère unique pour chaque pièce, sans suivre les codes du diamant solitaire.

Mes créations sont également très influencées par les pierres. Je suis fasciné par les couleurs, les reflets, et le fait que ces pierres soient nées de fusions chimiques au “coeur” de la terre. Chaque pierre a son histoire et je cherche à imaginer le bijou qui pourrait la sublimer. Je découvre régulièrement de nouvelles pierres. Récemment, j’ai eu un coup de coeur pour une topaze bleue que j’ai montée en bague, une photo se trouve sur mon site internet. Avec cette pierre j’ai imaginé un glaçon, posé sur la main, et il est devenu réalité!

 

artisan jewellery

 

– Where and how is your jewellery made?

 

Aujourd’hui, la majorité des bijoux sont réalisés en cire par impression 3D et ensuite coulés avec le métal souhaité. Par contre, avec Marta, nous sommes encore de la vieille école, notre atelier ressemble à un musée avec ses vieux outils. 

Nous avons de la chance de toujours travailler de manière artisanale.  Notre arcade est un atelier qui donne sur une rue pleine de charme.  Les passants et les clients peuvent nous voir travailler sur les bijoux en direct. Pour les clients, se rendre dans l’atelier dans lequel leur bijoux a été pensé et réalisé ajoute indéniablement une part d’authenticité et rend la pièce vraiment unique.

C’est un travail très gratifiant de voir partir les clients heureux de leurs bijoux. La création se déroule toujours en plusieurs étapes. Tout commence par une rencontre avec le client, suivie de quelques croquis, puis très souvent la réalisation d’une maquette en cire ou en métal, afin d’être au plus proche des attentes du client. 

Lorsque les clients sont indécis, je cherche à déceler ce dont ils rêvent, et je crée un projet que j’aurai envie d’exposer en vitrine. Ainsi, une fois le bijou réalisé, je laisse la possibilité au client d’acheter ou pas. 

J’aime travailler l’or, c’est un métal fabuleux. J’utilise également l’argent, le titane , le bois et les pierres précieuses et semi précieuses. Je suis toujours ouverts et curieux de travailler des matériaux nouveaux.

 

Georges Lambert - earring

 

– I know you share a studio.  How is that and do you share ideas & inspire each other?

 

Je suis très heureux de partager mon atelier avec ma collègue. C’est très agréable d’avoir quelqu’un de confiance sur qui compter. Cela nous permet d’avoir une vie en dehors du travail ! Plus concrètement, à deux, nous pouvons nous répartir les horaires d’ouvertures, les frais du magasin, mais aussi échanger autour de la conception d’un bijou ou des devis et surtout partager les bons et mauvais moments.

Côté créatif, je ne ressens pas de compétition entre nous, à qui fera la plus belle pièce, mais plutôt une stimulation réciproque. Nous sommes toujours admiratifs et contents lorsque l’un où l’autre met une belle pièce en vitrine.

De même, nous savons être sincères l’un envers l’autre lorsque nous ne sommes pas convaincus par un bijou. Cela nous oblige à assumer nos choix créatifs, même s’ils ne plaisent pas à l’autre. 

Je suis convaincu qu’il y en a pour tous les goûts, et jusqu’ici chaque bijou à toujours trouvé preneur. C’est une vraie satisfaction de savoir mes bijoux poursuivre leur vie portés au quotidien ou lors de moments qui comptent!

 

Sous Les Paves - Geneva

 

Your style of jewellery is quite special and we don’t see it very often so can you tell us a bit about this?

 

 Genève reste une ville plutôt conservatrice par rapport aux bijoux. Souvent les clients recherchent des diamants, réputés être une valeur sûre, les diamants sont magnifiques, mais il y a tant d’autre pierres à découvrir.

De mon côté, comme je l’ai mentionné plus haut, je suis très influencé par la haute joaillerie, et il me tient à coeur de proposer à ma clientèle des bijoux qui d’habitude sont destinés à des connaisseurs aisés. J’essaie de mettre des pièces uniques à la portée de mes clients. Je vais chercher des pierres précieuses, semi-précieuses qui vont me permettre de réaliser des bijoux d’exception. Ceux-ci sont souvent uniques, car bien souvent il n’existe pas deux pierres similaires, et même si on voulait les faire tailler, trouver la pierre brute pour ce faire est souvent un challenge. 

Thank you for reading –

You can see more of Georges work and also contact him directly through the homepage  www.soulespaves.ch

No Comments

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.